UFC-Que Choisir Créteil et sa région

Environnement, Local, Transports

Airparif et SNCF mesurent la qualité de l’air dans les gares souterraines du Transilien

Quand bien même l’usage des transports en commun permet de diminuer les émissions de polluants dans l’atmosphère, les gares souterraines n’en sont pas exemptes.

Si le dioxyde d’azote n’est présent qu’en faible quantité ou l’ozone quasiment absente, les particules résultant de l’exploitation ferroviaire peuvent atteindre des niveaux plus élevés.

SNCF a signé un partenariat avec Airparif afin d’évaluer la qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines. La surveillance de ces espaces est répartie entre Airparif et l’Agence d’essai ferroviaire, un laboratoire d’entreprise de SNCF. Mieux connaître cette atmosphère pour évaluer l’exposition des voyageurs et des agents dans ces espaces fermés et très fréquentés permettra de prioriser ensuite des plans d’actions concertés.

Deux stations servent de référence : St-Michel – Notre-Dame (Photo © Google 2017) et Magenta.

Les détails et les premiers résultats sur les sites d’Airparif et de la SNCF :

http://www.airparif.asso.fr/actualite/detail/id/190

http://www.airparif.asso.fr/pollution/air-interieur-gare

https://www.transilien.com/fr/page-editoriale/mesurer-la-qualite-de-lair-interieur