UFC-Que Choisir Créteil et sa région

Commerce, Local, Vous défendre

Le marbrier s’était trompé …

Le 14 décembre 2015, Mme D. vient à notre permanence de Créteil pour nous informer du différend qu’elle a avec une marbrerie de Thiais.

En effet, sur une stèle funéraire musulmane à ériger au cimetière de Valenton, l’étoile et le croissant ont été inversés lors de la gravure ; plusieurs échanges entre la marbrerie et notre adhérente n’avaient abouti à aucune solution.

Notre AL envoie alors une lettre recommandée avec avis de réception à la marbrerie le 6 janvier 2016 au professionnel pour lui rappeler en substance que le contrat tient lieu de loi entre les parties (Art. 1134 du code civil).

Le 21 janvier 2016 notre adhérente reçoit un courrier lui annonçant que la stèle va être changée gratuitement, conformément à sa demande, ce qui fut le cas quelques semaines plus tard au plus grand soulagement de notre adhérente.

Gérard