UFC-Que Choisir Créteil et sa région

La plateforme « Rumeur » de Bruitparif fait peau neuve

La plateforme « Rumeur » de consultation des données de mesure de l’environnement sonore en Île-de-France vient d’être réécrite.

Dotée de nouvelles fonctionnalités, la version 2.0. de l’application développée par Bruitparif est accessible depuis la plupart des navigateurs web ainsi que depuis tout support (ordinateur, tablette, smartphone). Elle a été conçue dans l’objectif de donner le maximum de transparence à l’information en rendant facilement compréhensible et intuitive la manière dont le bruit fluctue au cours du temps.

Tous les détails et le mode d’emploi ICI.

Consultez la plateforme sur ce lien : http://rumeur.bruitparif.fr/

24 juin 2016

Cliente sans le vouloir

Mme J. F. de Boissy-St-Léger s’est retrouvée adhérente à SPB Family à la suite d’un démarchage téléphonique sans avoir signé ni de contrat, ni d’autorisation de prélèvement.

Elle a subi des prélèvements mensuels de 19,95 € pendant plus d’un an. C’est probablement une relation contractuelle préexistante avec un autre organisme qui aurait permis à SPB Family d’obtenir les coordonnées de notre adhérente.

Mme J.F. a envoyé plusieurs courriers en recommandé avec avis de réception pour dénoncer ce « contrat »  et être remboursée des sommes prélevées. Ces courriers sont restés vains.

Mme J.F. est venue à la permanence cristolienne de notre association. À la suite de cet entretien et de l’adhésion de Mme J. F. à notre association, nous avons adressé un recommandé avec avis de réception au service réclamations de SPB Family au Havre pour demander une copie de l’adhésion au contrat et de l’autorisation de prélèvement signées par notre adhérente.

Au bout de 2 semaines, la société SPB Family nous envoie ce message :

Après réécoute de l’enregistrement [téléphonique] avec Madame J. F., SPB procédera au remboursement de toutes les cotisations.

Le chèque est reçu peu de temps après par notre adhérente à sa plus grande satisfaction.

Annie

17 juin 2016

MISE À JOUR : 6 communes supplémentaires du Val-de-Marne reconnues en état de catastrophe naturelle

L’arrêté du 8 juin 2016 portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour 11 communes est paru le 9 juin au Journal Officiel. 6 communes ont été ajoutées par l’arrêté du 15 juin 2016 paru au Journal Officiel le 16 juin.

11 communes du Val-de-Marne, dont 6 du ressort de notre association locale, y figurent ; il s’agit de : Ablon-sur-Seine, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Ormesson-sur-Marne, Santeny, Sucy-en-Brie, Villeneuve-le-Roi, Villeneuve-Saint-Georges, Vitry-sur-Seine (en gras, les communes du ressort de l’AL de Créteil et sa région).

Le texte complet de l’arrêté sur le site du Journal Officiel.

6 communes ont été ajoutées : Alfortville, Créteil, Mandres-les-Roses, Périgny, La Queue-en-Brie et Saint-Maurice.

Le texte complet du nouvel arrêté sur le site du Journal Officiel.

Que l’état de catastrophe naturelle ait été reconnu ou non, il faut respecter certaines règles lors de la déclaration du sinistre auprès de son assureur.

Avant même de remettre en état sa maison, il faut prendre des photos des dégâts, ne pas jeter tout de suite les objets définitivement endommagés, essayer de retrouver les factures si elles n’ont pas été noyées, ceci dans l’éventualité de la visite d’un expert.

N’hésitez pas à vous rendre à l’une de nos permanences, si besoin est.

16 juin 2016

Canal + et ses clients

M. V. de Sucy-en-Brie revenant de vacances constate qu’il ne reçoit plus Canal +.

Ceci le 15 septembre 2015. Il apprend que cela est dû aux modifications techniques d’émission des programmes de la part de Canal + et ce, depuis le 1er juillet 2015.

Le 22 septembre 2015,  M. V., ne bénéficiant plus du service souscrit, envoie un courrier en recommandé avec avis de réception pour résilier son contrat. Plusieurs échanges par courriers ont lieu et Canal + continue à ignorer sa demande et à lui réclamer les mensualités.

Le 1er février 2016, M. V. vient à notre permanence de Créteil et comme il a déjà envoyé plusieurs courriers à Canal+, UFC fait aussitôt un courrier recommandé avec avis de réception au médiateur des abonnés.

Le 24 février 2016, soit 3 semaines après, Canal + accepte la résiliation de l’abonnement et rembourse le trop perçu de juillet à septembre 2015. Notre adhérent nous remercie et signale qu’il n’en demandait pas autant (ce en quoi il avait tort).

Le formulaire de réclamation de Canal + ICI ; avant de l’envoyer, faites une copie pour vous … et pour nous si vous n’aboutissez à aucun résultat !

Gérard

15 juin 2016

Le projet Altival vous demande votre avis

Le projet de transport Altival est prévu pour faciliter la circulation de vos lignes de bus entre Ormesson et Noisy-le-Grand et les correspondances avec le métro et le RER.

Il traversera les communes de Chennevières, Champigny, Villiers et Bry.

La consultation a lieu ici : http://altival.fr/

Il n’y a encore que 40 contributions au 15 juin pour une population concernée de 211 558 habitants.

Donnez vite votre avis avant le 19 juin 2016.

14 juin 2016

Le marbrier s’était trompé …

Le 14 décembre 2015, Mme D. vient à notre permanence de Créteil pour nous informer du différend qu’elle a avec une marbrerie de Thiais.

En effet, sur une stèle funéraire musulmane à ériger au cimetière de Valenton, l’étoile et le croissant ont été inversés lors de la gravure ; plusieurs échanges entre la marbrerie et notre adhérente n’avaient abouti à aucune solution.

Notre AL envoie alors une lettre recommandée avec avis de réception à la marbrerie le 6 janvier 2016 au professionnel pour lui rappeler en substance que le contrat tient lieu de loi entre les parties (Art. 1134 du code civil).

Le 21 janvier 2016 notre adhérente reçoit un courrier lui annonçant que la stèle va être changée gratuitement, conformément à sa demande, ce qui fut le cas quelques semaines plus tard au plus grand soulagement de notre adhérente.

Gérard

7 juin 2016

Bloctel, c’est parti …!

Dans un article du 15 avril 2016, nous vous informions de la mise en place de la liste d’opposition au démarchage téléphonique au 1er juin : voilà, c’est fait !

Votre serviteur s’est inscrit aujourd’hui même et vous tiendra au courant de son expérience.

L’inscription se fait en 3 étapes :

  1. Préinscription sur www.bloctel.gouv.fr : il faut indiquer nom, prénom, adresse postale, adresse de courriel, N° de téléphone concernés,
  2. Validation de l’inscription, en cliquant sur le lien envoyé par courrier électronique 48 h après la 1re étape, à faire dans les 10 jours ; la protection commence 30 j après cette validation,
  3. Réception par courrier électronique du N° d’inscription qui permettra de se connecter à son espace personnel et de déposer une éventuelle réclamation. L’inscription est valable 3 ans.

En cas de difficulté d’accès à internet, il est possible de s’inscrire par courrier à : Service Bloctel 6, rue Nicolas Siret – 10000 Troyes

Attention de bien distinguer Bloctel qui désigne le service de gestion de la liste d’opposition au démarchage téléphonique et qui est une marque déposée par l’État, de Opposetel société commerciale privée de droit français chargée de gérer cette liste par une délégation de service public de 5 ans.

Détails sur notre site national.

1 juin 2016